Catégories
On Air

L’émission du jeudi 17 février 2022

[…] Fidèle à elle-même et à sa mauvaise foi que le monde éditorial lui envie, la Salle 101 s’énerve un peu mais pas trop en chroniquant des choses recommandables : Hamnet, roman plutôt stylé de Maggie O’Farell. Lénine a marché sur la lune, un essai hyper kikoo de Michel Eltchaninoff. Les tambours du dieu noir, roman médiocre de P. Djèli Clark. Aucune femme au monde, mini-chose koolikool de Catherine L. Moore. Tout ça ? Oui, tout ça.

« Que faire et pourquoi ? » s’interroge Jean-Didier P.

Catégories
On Air

L’émission du jeudi 10 février 2022

[…] Heureuse, trop heureuse de t’inonder les oreilles en attendant la fin du monde, la Salle 101 te chante de façon guillerette quelques petites choses d’importance : L’avenir, très chouette roman de Catherine Leroux. Le livre de Boba Fett, prodige de beauté incompris. Le retour du hiérophante, tome 2 de l’excellente trilogie Les maîtres enlumineurs, de Robert Jackson Bennett. Alors, on fait moins son malin, là, hein ?

« On est en train de fabriquer un vrai vaisseau spatial mental », balbutie un membre de la Redteam, seul, amèrement seul devant un Picon bière.

Catégories
Non classé On Air

L’émission du jeudi 3 février 2022

[…] Entièrement noyée dans les déjections du fandom français occupé à contempler sa propre décomposition, la Salle 101 va de l’avant en évoquant diverses choses de qualités : Justice League Director’s Cut, un film inqualifiable. Les noirs et les rouges, roman sur les fascistes d’Alberto GarliniBoss Levelun film inqualifiable, jamais sorti au cinéma. Tu vois, on te gâte.

« Je ne sais pas, je ne sais plus, je n’ai jamais su… » se lamente un lecteur après avoir ouvert le programme des Utopiales.

Catégories
On Air

L’émission du jeudi 27 janvier 2022

[…] Saisie par l’euphorie des bombes et du sang, car Dieu, que la guerre est jolie, la Salle 101 chronique diverses choses de façon belliqueuse, comme ça, pour le plaisir, en l’absence de Raoul qui est parti combattre pour la liberté. Nightmare Alley, roman nouveau mais vieux de William Lindsay Gresham. Lorsque le dernier arbre, roman presque nouveau mais bon, de Michael Christie. Mon combat, autobiographie délirante de 87 879 pages de Karl Ove Knausgard. Oui oui, la Salle 101 ose tout.

« Franchement, je n’ai pas voulu ça », se lamente le fantôme du GPI en contemplant avec amertume ce qu’il est devenu.

Catégories
On Air

L’émission du jeudi 20 janvier 2022

[…] Hyper fière de se vautrer dans le consensus pisseux d’une sous-partie du fandom, et pas la plus intéressante, la Salle 101 danse, danse, danse jusqu’au bout de la nuit en chroniquant des choses d’importance, juge plutôt : Don’t look up, un film moyen. Dopesick, un série mieux que moyenne, voire bien. Et si le temps n’existait pas ?, un essai qui te retourne un peu la tête quand même, de Carlo Rovelli. Toi aussi, bêle avec nous.

« Personne n’achète mes livres alors que tout le monde dit qu’ils sont géniaux », gémit un auteur de SF chauve et de droite, encensé par les blogs de SF chauves et de droite.

Catégories
On Air

L’émission du jeudi 6 janvier 2022

[…] Ivre, nécessairement ivre, la Salle 101 reste digne et te parle de choses sérieuses pour changer, et pour fêter cette nouvelle année placée sous le signe de la fin du monde et de l’avènement du nouveau fascisme. Fictions, recueil d’un jeune auteur qui débute, Jorge Luis Borges. Greatland, un film chelou mais chouette de Dana Ziyasheva. Le nom de la rose, petit roman peu connu d’un certain Umberto Eco. Ouais ouais ouais.

« Ma collection de SF, c’est un vaisseau spatial », prétend sans rire un éditeur après avoir fêté la vente du 73ème exemplaire de son auteur français chauve favori.

Catégories
On Air

L’émission du jeudi 16 décembre 2021

[…] Transie de bonheur, pourrie par la joie, la Salle 101 obéit à son ministère de tutelle en chroniquant des choses de nature à te faire rester chez toi pour ne pas faire la révolution : Le démon de la colline aux loups, incroyable roman de Dimitri Rouchon-Borie. Shriek, an afterword, suite inédite de La cité des saints et des fous, du youpiesque Jeff vandermeer. Fondation, adaptation sérielle pérave d’un roman pourtant pas mal, mais c’est ainsi. Contents, c’est bien simple, nous sommes contents.

« Y a quelqu’un ? Y a quelqu’un qui veut lire mon livre ? » demande un auteur de Fantasy française, seul chez lui, en attendant la mort.

 

Catégories
On Air

L’émission du jeudi 2 décembre 2021

[…] Littéralement liquéfiée par la joie, le sang et la mort, la Salle 101 se livre à une véritable orgie cinématographique en chroniquant diverses choses de nature à égayer tes soirées solitaires où, conscient.e de ta solitude, tu trompes ton ennui en cherchant des trucs sur le net. Juge plutôt : Pig, un film avec un cochon et Nicolas Cage sobre. The green Knight, un film avec un chevalier vert et une grosse épée arc-en-ciel. Le dernier duel, un film du frère de Tony Scott, qui retrouve un peu d’inspiration. Ouf guedin, nous on dit.

« Et ça va, sinon, dans la sphère d’extrême-droite, on croyait que vous étiez partis ? » demande un auteur de SF bientôt mort qui cachetonne pour l’armée dans la Redteam.

Catégories
On Air

L’émission du jeudi 25 novembre 2021

[…] toujours prête à soutenir le ministère de l’intérieur, même quand il mange ses propres excréments en donnant l’impression de trouver ça bon, la Salle 101 se fait subtile à son tour en chroniquant des choses de qualité : Collisions par temps calme, nouveau roman super youpi de Stéphane Beauverger. Piranèse, roman sans plus de Susanna Clarke. Sur la route d’Aldébaran, roman super auquel on comprend rien d’Adrien Tchaikovsky. Hop ? Allez, hop.

« Dans la SF, ce qu’il faut, tu vois, c’est du symbole », affirme la blogosphère SF en s’autocongratulant.

Catégories
On Air

L’émission du jeudi 18 novembre 2021

[…] Galvanisée par le regard si doux de Gérald Darmanin, la Salle 101 célèbre le beau, le vrai, le juste : La ville dans le ciel, roman de Chris Brookmyre. Les rêves qui nous restent, roman de Boris Quercia. Le congrès de futurologie, roman de Stanislas Lem. Ouf, nan ?

« Quand t’écris de la SF, ça excite les meufs », prétend un auteur de SF français, avant de se rappeler qu’il est seul chez lui, avec ses problèmes de peau.