Catégories
Struggle

ROBERT PANDRAUD EST MORT

[…] Et la presse unanime de saluer « l’homme de coeur. » Et Malik Oussékine est content. Il va avoir quelqu’un à qui péter la gueule là-haut.

Quant à la Salle 101, elle ricane.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.