Catégories
Nouveau

Ton attention s’il te plaît

[…] Public chéri, le mardi 1er février, je répète, le mardi 1er février, l’émission ne sera pas enregistrée chez Habibi, mais ailleurs. Au Nul Bar Ailleurs, même, pas loin de chez Habibi, mais quand même pas au même endroit. Note donc bien l’adresse, public chéri : 18 rue de Cotte. Je répète, 18 rue de Cotte (à deux pas du marché d’Aligre). Sois présent à 20hrs tapantes pour le début de l’émission ou tais-toi à jamais. Va en paix, public chéri, et ne va pas chez Habibi, donc, car tu n’y trouverais pas d’émission.

Catégories
On Air

L’Émission du 27 janvier 2011

[…] Confite dans l’amour du beau et des friches industrielles, la Salle 101 parle de Iain Sainclair (London Orbital), de Frédéric Delmeulle (Les manuscrits de Kinnereth) et — surprise — de cul. Oui, la Salle 101 parle de cul. Et notamment d’Alan Moore (Filles perdues). Si c’est pas malheureux.

« La Corée, c’est yeah », assure Martin B.

Catégories
On Air

L’Émission du jeudi 20 janvier 2011

[…] Pour célébrer la mort de Michèle Alliot-Marie, la Salle 101 parle du tandem DOAManotti (L’honorable Société), d’un auteur russe au nom imprononçable Sigismund Quelque Chose (Souvenirs du futur) et de Béatrice Egémar (Noces Vermeilles). Vive la France.

 » Voilà, oui », confirme Alfred A.

Catégories
On Air

L’Émission du jeudi 13 janvier 2011

[…] reprenant le célèbre slogan Le 15 janvier, casse ta télé ! (sauf qu’on est le 13), la Salle 101 mange sa coulpe sur le dos de la main morte et parle sans trembler de Lafferty (Les quatrièmes demeures), de Bartlett (Un vide à la place du coeur) et de Sean Stewart (Dead Kennedy). Viva Las Vegas !

« Tain, trop vieux ! », s’exclame Jules I.

Catégories
On Air

L’Émission du jeudi 6 janvier 2011

[…] Pour célébrer cette glorieuse année 2011 résolument placée sous le signe de la ruine des pauvres et l’écrasement des déviances, la Salle 101 parle de John Gardner (Grendel), de Inception (eh oui) et même de cinéma suédois (Sound of Noise). Champagne !

« Depuis que le docteur m’a prescrit des pilules, ça va mieux », nous assure Jean-Louis B.