L’émission science-fictionnesque – Sur Fréquence Paris Plurielle – 106.3
category: On Air
tags:

[…] Pour sa dernière émission de l’année avant la reprise du jeudi 11 janvier (enregistrement le 9 janvier), la Salle 101 te propose une cure pré-indigestion, en chroniquant tout un tas de trucs autour du sport. Oui, tu as bien lu, du SPORT. Oui, vraiment, du sport. Je t’assure. Jette une oreille, tu verras, ça se tient. Allez.

« Tain oué l’autjour jcomprné rien », balbutie Henri L.

categories: Interviews, On Air
tags:

[…] Fidèle à une tradition désormais centenaire qui remonte à la première montée aux cieux de Charlotte Abdaloff, la Salle 101 t’offre quelques interviews de Noël, effectuées lors des Utopiales 2017, dont celle de l’excellent David Calvo, autour de son nouveau roman (Toxoplasma, paru chez La Volte), mais aussi celle du non moins excellent Erwann Surcouf, dont on a pu récemment lire PouvoirPoint et Mars Horizon. Ne nous remercie pas, c’est l’esprit de Noël, nous aimons t’offrir des cadeaux sobres et élégants.

« Et puis tout à coup, rien », chante Henri L.

category: On Air
tags:

[...] Affligée, terrassée, assommée, sonnée, horrifiée, endeuillée par la vie de Bernard Werber, la Salle 101 se console en parlant de choses lourdes comme des chevals morts, mais néanmoins bonnes : Capitaine Futur, pulperie grotesque, sexiste et marrante, par Edmond Hamilton. Le Sympathisant, comédie jubilatoire sur l’exil et la déportation, par Viet Thanh Nguyen. England’s Dreaming, gros essai sur le rire dans la musique classique, par John Savage. Allez, tous en Harley.

« La mort, la mort, la mort n’est rien », prétend Luc F.

category: On Air
tags:

[...] Désormais trésorière des Jeunes avec Wauquiez™, la Salle 101 renouvelle la droite en évoquant plusieurs oeuvres culturelles d’importance : Toxoplasma, excellent roman de David Calvo. Beverly, bande-dessinée dépressive post-morte de Nick Drnaso. Voyage sur les flots de galaxies, texte scientifique et beau d’Hélène Courtois. Tellement, jeune, tellement moderne.

« L’amour, c’est beau, l’amour c’est chaud », nous informe René-Marc D.