L’émission science-fictionnesque – Sur Fréquence Paris Plurielle – 106.3
category: On Air
tags:

[...] Droguée jusqu’à la moelle, saoule comme une vache, trop foncedé telmor, la Salle 101 parle d’art, car l’art rend libre, comme tu le sais. De l’art moderne-qu’on-voit-dans-les-musées, de l’art commercial avec le nouveau tome des aventures de Corto Maltese™, de l’art mystico-pénible-mais-quand-même-bien avec la réédition en un seul gros et beau volume du Monde d’Édéna, par Moebius. Tu vois, quoi.

« L’instinctothérapie, tu vois, moi chsuis d’dans », grommelle Jean G.

category: On Air
tags:

[...] toujours prête à faire l’éloge de l’autocratie, la Salle 101 se vautre dans la plus infâme pusillanimité en chroniquant des images qui bougent, d’ailleurs obtenues illégalement par l’ensemble de ses animatrices & animateurs. Sense 8, série américaine pas forcément subtile, Avengers 2, l’ère d’Ultron, film post-fasciste plutôt sympathique, et Show Me a Hero, série comique assez réussie. Content-e-s ?

« Il m’arrive de me dire que, parfois, mais en fait, après mûre réflexion, non », grommelle William G.

category: On Air
tags:

[...] Illuminée par la brillante pensée de François Fillon, aveuglée par la lumière de Nadine Morano, la Salle 101 dit beaucoup de bien du monde, de la vie, de la France, et plus particulièrement de Guillermo Saccomanno et de son exceptionnel Basse-Saison. Par ailleurs, c’est aussi l’occasion d’entendre le mythique René-Marc Dohlen encenser ses amis David Calvo et Christopher Priest, auteurs de Sous la Colline et L’été de l’infini. Et pour finir, dans un grand élan de joie, tu entendras du bien d’un film de science-fiction français, Le Grand Tout, de Nicolas Bazz. Qui en fait plus pour toi chaque semaine, hein, qui ?

« Non, rien », soupire Alfred A.

category: On Air
tags:

[…] saoulée par le bonheur, enivrée par le vent de la révolte, la Salle 101 enlève sa chemise dans la joie et te parle de plusieurs choses dingues, voire folles : Nous allons tous très bien, merci, roman plutôt chouette de Daryl Gregory. La justice de l’Ancillaire, space-opera youpiyé de Ann Leckie.  L’autre-ville, roman chelou de Michal Ajvaz (chroniqué par le vieux Eldar et la toute nouvelle Georgette Abdaloff). Malheureusement, le tout avec un son dégueulasse, miné par le bruit des avions en arrière-plan. Pardonne-nous.

« Les tartes, pas question de laisser ça à BHL », se plaint Alain B.