L’émission science-fictionnesque – Sur Fréquence Paris Plurielle – 106.3
category: On Air
tags:

[…] Ivre du doux parfum fascisant porté par les fragrances de la loi de sécurité globale, la Salle 101 sert son pays avec passion en chroniquant diverses choses d’intérêt national : Borne, dernier roman youpiesque de Jeff Vandermeer. Retour à N’Dau, chouette nouvelle de Kij Johnson. La chose, texte séminal de John W. Campbell. Chronique des années noires, grosse uchronie de Kim Stanley Robinson. Hop hop hop !

« L’imaginaire français, c’est avant tout un parfum », s’envole un éditeur aviné.

category: On Air
tags:

[…] Folle de bonheur à l’idée de vivre enfin dans une démocratie autoritaire, la Salle 101 se conforme aux injonctions gouvernementales en chroniquant des choses folles, voire dingues, comme par exemple les oeuvres de Sophie Guerrive, qui sont, il faut l’avouer, tout à fait épatante, mais aussi L’appel de Cthulhu, adaptation BD du petit texte méconnu de Didier Lovecraft par Gou Tanabe et Lovecraft Country, série avec des gens vivants disponible sur les site de téléchargement illégaux. Eh ouais, man, Jah love.

« Depuis que j’ai modifié mes habitudes alimentaires et changé de vêtements, j’ai plein d’amis ! » s’enthousiasme un auteur de science-fiction française.

category: On Air
tags:

[…] Fière de participer à l’effort national en restant chez elle et en commandant ses livres chez Amazon, la Salle 101 se fait plaisir en te proposant diverses chroniques dont la hauteur de vue n’a d’égal que la rigueur intellectuelle. Ce que nous avons perdu dans le feu, extraordinaire recueil de Mariana Enriquez. L’oeuvre jeunesse d’Anaïs Vaugelade, pour les illettré.es. Tupinilândia, roman yeah avec des dinosaures nazis de Samir machado de Machado. Ouf, nan ?

« J’aime dire du mal de la Salle 101, mais pas en face », susurre un auteur de SF francophone lors d’un dîner en ville.

category: On Air
tags:

[…] Heureuse d’obéir à sa nation chérie de tout temps, à toute heure, la Salle 101 se la raconte un peu en te parlant de trucs oufs, principalement liés à la bande-dessinée : L’appel de Cthulhu, de Gou Tanabe. B.O. comme un dieu, d’Ugo Bienvenu. Carbone et Silicium, de Mathieu Bablet. Kent State, quatre morts dans l’Ohio, de Derf Backderf. Voilà voilà, voilà.

« Moi j’aime les livres de Thomas Day, ça m’inspire », s’exclame Olivier P.


category: On Air
tags:

[…] Heureuse de rester bien au chaud chez elle pendant que la plèbe travaille, consomme, paye et crève, la Salle 101 consent néanmoins à t’apporter lumière et divertissement, dans un bel élan d’altruisme qui, avoue-le, lui fait honneur. L’arithmétique terrible de la misère, recueil « avec la meilleure nouvelle du monde dedans » de Catherine Dufour. Au bal des absents, faux polar mais vrai bon roman de toujours Catherine Dufour, Le dernier dragon sur terre, faux roman de fantasy et vrai super polar d’Eoin Colfer. Hop ? Allez, hop.

« Au Bélial, nous savons nous entourer des meilleurs auteurs », explique Erwann P.

category: On Air
tags:

[…] Heureuse de célébrer la rectitude morale de la France qui, aujourd’hui comme en 1940, a fait les belles heures du pays, la Salle 101 collabore à sa manière en évoquant diverses petites choses utiles pour le corps et pour la tête : Les agents de Dreamland, novella cheloue de Caitlin Kiernan. Vigilance, novella zarbi de Robert Jackson Bennett. Eriophora, roman yeah de Peter Watts. Broadway, roman ledro de Fabcaro. Yes man, rastafari !

« Si si si si si si je vous assure, les Utopiales sont maintenues », balbutie Norman S.

category: On Air
tags:

[…] Galvanisée par le courage de Bernard Tapie, qui reste à jamais son idole, la Salle 101 t’entretient de choses futiles, mais nécessaires, juge plutôt : Axiom’s End, premier roman très dispensable, voire tout naze, de Lindsay Ellis. Apprendre si par bonheur, roman youpiyou de Becky Chambers. Les saisons, roman de ouf guedin de Maurice Pons. Ouais ouais ouais.

« Je ne vois pas ce que vous avez contre Michel Onfray » s’étonne Alain D.


categories: Rien à voir, Struggle
tags:

[…] La Salle 101 cesse ses enregistrements en public jusqu’à nouvel ordre pour ne pas nuire au Nouvel Ordre, justement. Elle te dit à bientôt. Reste tuné.e. Et n’oublie jamais que l’alcool est une solution. Jamais.

« Tain les connards, je pourrai même pas leur casser la gueule », déplore Jean B.


category: On Air
tags:

[…] Avant la mort, avant la fin, avant le néant, la poussière et l’oubli, la Salle 101 t’offre quelques petites étincelles de bonheur qui, n’en doutons pas, sauront réchauffer ton coeur républicain : Expiration, recueil de nouvelles de Ted Chiang, Un gars et son chien à la fin du monde, roman post-apo de C.A. Fletcher, Chants du cauchemar et de la nuit, nouvelles de Thomas Ligotti (avec des plus, en plus, justement). Voilà.

« Je sais plus quoi publier, là », soupire Antoine G.

category: On Air
tags:

[…] Ivre d’hydroalcool, transfigurée par la joie et l’amour, la Salle 101 repart comme en 40, bien décidée à en coller une bonne à ces salauds de boches. La preuve, elle chronique tout un tas de truc déments, Le prieuré de l’oranger, Fantasy faussement féministe et vraiment néo-libérale de merde de Samantha Shannon, Tenet, vrai film débile pour niais de Christopher Nolan. Hop, et voilà c’est reparti !

« Nan, mais tu vois, je trouve que ça s’est vachement ramolli, la Salle 101″ se plaignent les membres du déjeuner du lundi, à l’enterrement d’un ami.