L’émission science-fictionnesque – Sur Fréquence Paris Plurielle – 106.3
category: On Air
tags:

[…] très heureuse de son milliard d’euros, la Salle 101 brûle les étapes et te parle de choses super hypes : Les meurtres de Molly Southborne, court roman néo-burlesque de Tade Thompson. Le Sang des fleurs, long roman néo-cool de Johanna Sinisalo. Le chant de la mutilation, roman néo-comique de Jason Hrivnac. Allez.

« Ça se réchauffe, non ? » demande l’édition française.

categories: Interviews, On Air
tags:

[…] Ivre, à la librairie Le Nuage Vert, 41 rue Monge, dans le 5ème, la Salle 101 a parlé de Je suis Providence de S.T. Joshi, en présence de Christophe Thill, directeur d’ouvrage, et de plusieurs traducteurs-trices émérites. Ce fut beau, tu peux même l’écouter.

category: On Air
tags:

[…] sage, sereine, tranquille, la Salle 101 s’intéresse à diverses choses à la fois jolies, subtiles et gentiment sociales-démocrates, mais avec un son dégueulasse inaudible. Juge plutôt : Bâtir aussi, un roman, voire terroriste. Nomadland, enquête journalistique hyper marrante sur ces bâtards d’Amazon, par Jessica BruderHot Spot, roman léger de Charles Williams. Totalement ouf.

« Nan mais nan en fait mais nan », pleurniche la bit-lit française.

category: On Air
tags:

[…] Après un cours week-end en Corse en compagnie de Jérôme Cahuzac, la Salle 101 requinquée t’évoque plusieurs oeuvres susceptibles de susciter ton intérêt : Capital Rouge, roman marxiste orthodoxe de Francis Spufford. Batman, White Knight, comics presque orthodoxe de Sean Murphy. Ceci est bon.

« Hey, t’as vu ma robe ? » demande la Fantasy française à la Fantasy américaine.

category: On Air
tags:

[…] Décidément d’extrême-droite, la Salle 101 le prouve en invitant Tristan-Edern Vaquette, venu parler de son nouveau roman – Du champagne, un cadavre et des putes -, avant d’évoquer (sans Vaquette, mais avec de la sueur) le tes joli et très désuet Aux limites de l’infini, de Stanley G. Weinbaum. Vive la bière, la baston et vive le.

« Lis mon livre, public, tu en sortiras grandi », nous ordonne Tristant-Edern V.

category: On Air
tags:

[…] Parfaitement immergée dans une forme de sagesse, la Salle 101 se rit de ses fractures du crâne et t’offre plusieurs choses d’importance, drôles et enjouées : Prospect, film chelou guedin pas si mal de Zeek Earl et Chris Caldwell. Blues pour Iron Town, nouveau roman avec un chien qui parle de notre chouchou qu’on aime John Varley. Helstrid, court roman super chouette et hyper marrant de Christian Léourier. Ouf, non ?

« Où c’est qu’j'ai rangé mes idées ? » s’interroge la science-fiction française.

category: On Air
tags:

[…] Un peu fatiguée par ses virées en boîte de nuit, la Salle 101 trouve néanmoins la force morale de t’offrir des chroniques fraîches, belles et franches comme la France. Juge plutôt : Battle Angel Alita, film (?) post-nazi qui s’ignore. La cité de l’orque, roman amphibie koolikool de Sam J. Miller. Ici ou là-bas, roman dépressif pour quarantaine ayant raté leur vie, de Jérôme Baccelli. Yeah.

« La SF française, tout le monde est hyper chaud » explique Antoine G.

category: On Air
tags:

[…] Calme, heureuse, sereine face au peuple, la Salle 101 donne dans la pédagogie, t’élève l’âme, te pousse à dépasser ton état permanent et volontaire d’assisté social. La preuve : Too like the Lightning, roman schönenkraut bientôt disponible en France d’Ada Palmer. Le gambit du renard, roman flebelshinkr de Yoon Ha Lee. Malgré tout la nuit tombe, roman kroukenreit d’Antonio Xerxenesky. Yeahsgklitenkeit !

« Moi, je me shoote à l’espoir », claironnent les ventes de science-fiction en France.

category: On Air
tags:

[…] Revenue de tout, joyeuse, folle de désir, la Salle 101 revient te chatouiller les oreilles en chantant : L’autre côté, le nouveau Léo Henry (Hiiiiiiiiiiiii), Slow Apocalypse, roman super marrant de John Varley, Blood Punks, bande-dessinée avec des punks vampires de MikeulPonk. Eh oui.

« Franchement, franchement, les gars, là… » soupire Michael H.

category: On Air
tags:

[…] Ivre, décidément très ivre, la Salle 101 donne dans l’éducation des masses. En voici la preuve : Kill or be killed et Fondu au Noir, de la BD yankee. Big Bang, une mise au point garantie sans Bogdanoff©, par Jean-Philippe Uzan. Homecoming, une série impérialiste disponible chez l’ennemi. À toi de voir, coco.

« Moi je dis ça réchauffe » nous explique un fan d’Alain Damasio après ça neuvième nuit à dormir devant un supermarché Leclerc qui annonce la prochaine disponibilité des Furtifs.