L’émission science-fictionnesque – Sur Fréquence Paris Plurielle – 106.3
category: On Air
tags:

[...] Pas encore complètement remise de la défection de son ami jean-Louis Borloo (avec qui elle a pris cher hier soir, d’ailleurs, question Ricard), la Salle 101 se rattrape comme elle peut  :

Le 22 septembre, vide de toute vie, la Salle 101 parle de cinéma (avec Creeps, un film avec des images qui bougent), de bande-dessinée (avec Winschluss) et de livres illustrés (avec Paris à rebrousse-temps, de Joël Cuénot). Clique ici, public chéri.

Le 29 septembre, la Salle 101 renaît avec Alfred Abdaloff, avec La Suisse, mais aussi avec Jerry Stahl et son Anesthésie Générale, avec Harry Mullish et La découverte du ciel, sans oublier Joseph Safieddine et Olivier Bonhomme et L’homme sans rêve. Clique là, public chéri.

« C’est terrible, ce qui se passe en Grèce », s’inquiète gertrude S.

6 comments

octobre 4th, 2011

Très heureux de pouvoir écouter la Salle 101 en faisant mes courses, je m’aperçois qu’à chaque actualisation de Itunes pour obtenir les podcasts de la Salle 101 ce dernier ne télécharge qu’une seule émission, par conséquent sur le titre « émission du 22 et 29 septembre », il n’y a que celle du 22. Bon j’ai réussi à faire mes courses avant la fin de l’émission mes quand même, prenez garde!!!!

Gilles

octobre 5th, 2011

Comme Travis. Pareil.
Mon logiciel pour télécharger automatiquement les podcasts ne prend que le premier de chaque item.
Je pensais que le premier (avec 3 émissions) était une exception parce que vous étiez en retard, mais si vous mettez à chaque fois plusieurs émissions dans le même message, je zapperais sans doute les suivants (je suis obligé de télécharger manuellement, puis de transférer sur mon lecteur mp3, et enfin d’écouter avec une autre appli que celle que j’utilise pour les podcasts, c’est un peu lourd).
Bref, pitié, mettez un message par émission (comme c’était avant) et vous rendrez (au moins) un auditeur heureux.

octobre 5th, 2011

Retour à la normale la semaine prochaine. Redressez la tête, la France est forte et digne dans l’adversité.

Lise

octobre 6th, 2011

Bonjour Salle 101 en grande forme olympique.
Suite à l’évocation du roman de Pelot je me permets de rajouter dans la liste des
livres cités « W ou le souvenir d’enfance » de Perec qui met en parallèle les bribes de mémoire clairsemées de son enfance
durant la Shoah et l’architecture du fonctionnement quasiment point par point d’une cité « idéale », dystopie justement régie dans toutes ses sphères par la discipline olympiques.
… Bon
sinon il y a aussi « Runing Man » de S.King
(mais hum il est moins bon que Marche ou Crève et puis ça fait tout de même plus ronflant de coller Perec en début de paragraphe!)

Lise

octobre 6th, 2011

rectification: je me mélange un peu, Running Man est tout de même plus basé sur la traque (mais avec cette idée de spectacle organisé) que sur des épreuves de résistances physique même si, pour être candidat, il est certes préférable de ne pas être octogénaire ou cardiaque ou unijambiste ou les trois.

octobre 6th, 2011

On parle justement du Prix du Danger, prod française à l’origine de Running Man, car à la Salle 101, nous respectons les traditions.

leave a comment