L’émission science-fictionnesque – Sur Fréquence Paris Plurielle – 106.3
category: On Air
tags:

[…] ENFIN libérée de l’infâme Raoul, la Salle 101 profite du coup d’état pour saluer la présence d’un nouveau cousin, Jean-Michel Abdaloff, venu parler d’un roman Goncouresque : Pélagie-la-Charette, d’Antonine Maillet. Ce qui n’empêche pas Fabiola Abdaloff de parler de Mexique, de machettes et de drogue. Et de moustache. La série Narcos, donc. Entre autres. Quant à Yégor, isolé dans sa campagne est-allemande, il nous parle de la série polonaise Le Sorceleur. Tout ceci est tout à fait fou.

« La Salle 101, je m’y sens bien », explique Jean-Michel A.

category: On Air
tags:

[…] Débordée par sa créativité moite, la Salle 101 enchaîne les nudes et les émissions confinées, avec le talent et l’excellence technique qui la caractérise. Juge plutôt : Univers ! BD d’Albert Monteys, chroniquée par Jules, avec trois autres issues de la même collection Visions du Futur, chez Dargaud. Picard, nouvelle série Star Trek chroniquée par Fabiola. Tout ceci est si beau.

« C’est sympa, la campagne », s’extasie un animateur de la Salle 101.

category: On Air
tags:

[…] Ivre chez elle, nue et agressive, la Salle 101 gueule sur ses voisins et vomit sur la brigade d’intervention, sans omettre de te livrer les chroniques de la semaine, qui feront, elle n’en doute pas, ton bonheur : Terraforming Mars, un jeu de plateau vivement conseillé par Jules Abdaloff. La fuite extraordinaire de Johannes Ott, roman chef d’oeuvresque et slovène de Drago Jancar. Tout ceci est assez ouf.

« Mousseux ! » clame l’auteur de SF française en découvrant son à-valoir.

category: On Air
tags:

[…] Transportée par cette nouvelle concorde sociale qui s’impose partout, dans les têtes comme dans la rue, la Salle 101 ne renonce pas à ses dividendes et chronique plusieurs choses d’importance de nature à t’élever l’âme vers une nouvelle forme de bonheur : Gracchus le chasseur, chouette bande-dessinée de Martoz. 1977, roman hyper rigolo sur la dictature fasciste de Guillermo Saccomanno. Geis, bande-dessinée fantasyste d’Alexis DeaconAlors ? Tu dis plus rien, là ?

« Avant, j’étais jeune, maintenant, je suis vieux », constate Alfred A.

category: On Air
tags:

[…] Terrassée par la mort de Patrick, mais heureusement soutenue par les anciens membres d’Occident, dont la hauteur de vue n’a rien perdu malgré les années, la Salle 101 se déconfine tranquillement, te parle de Theodore Gray (Atomes, Molécules, Réactions) et de Daryl Gregory (La fantastique famille Telemachus, Harrison Harrison), le tout avec verve, subtilité, intelligence et légèreté. Voilà.

« Je cherche le dernier journal, le dernier site, où je n’ai pas encore exprimé ma haine des médias, t’as une idée ? » se lamente Alain D.

category: On Air
tags:

[…] Très satisfaite du calme qui règne aujourd’hui dans la cité, la Salle 101 donne l’exemple avec une émission sobre, élégante, bien habillée, française, en un mot. Juge plutôt : Évasion, roman noir de Benjamin Whitmer. Conduire sa barque, atelier-manuel d’écriture d’Ursula LeGuin. Les employés, roman épatant d’Olga Ravn. Va en paix, public moite, va en paix.

« Nan mais j’te jure, un jour, ça intéressera la presse », balbutie le jury du Grand Prix de l’Imaginaire.

category: On Air
tags:

[…] En cette période bénie où le silence des rues laisse perler parfois la douce odeur des gaz d’échappement des blindés qui patrouillent nos rues désormais sûres, la Salle 101 se confine chez elle, tranquille, nue sous ses vêtements, pour t’offrir une émission sensuelle, jolie, agréable, divertissante : un zapping concocté par le fantastique Alfred Abdaloff, une chronique de Ténèbre, roman québécois de Paul Kawczak, proposée par la formidable Georgette Abdaloff, une bafouille sur Bernadette fait du ski, bande-dessinée honteuse de El Don Guillermo, effectuée par le gros Raoul Abdaloff. Et tu voudrais sortir avec tout ça à portée de clic ? Ah ah ah ah, ce que tu peux être bête, public de feu, ah ah ah. D’autant qu’il y a aussi pas mal d’industriel allemand dans tout ça, et une surprise. Non, vraiment, tu ne seras pas déçu-e.

« Nous, à la Salle 101, le confinement, on le vit bien, et toi ? » gloussent en coeur les Abdaloff en reprenant un mojito.

category: On Air
tags:

[…] Heureuse, comblée, satisfaite de voir les chars dans la rue, la Salle 101 te propose l’émission d’avant la fin du monde, dans laquelle tu te délecteras du souvenir d’avant, quand tu pouvais librement boire de l’alcool en piétinant les morts : Une vie comme les autres, pathétique roman de Hanya Yanagihara. Manger Bambi, roman assez peu comique de Caroline de Mulder. Le temps fut, novella temporelle de Ian Mc Donald. Profite tant que ça dure.

« Toi je sais pas, mais moi ça va mieux », nous explique la librairie française.

category: On Air
tags:

[…] Ravie d’assister de son vivant à la fin du monde et à l’effondrement de la société spectaculaire marchande que ses plus ardents valets persistent à défendre malgré son état de mort cérébrale, la Salle 101 se fait légère, douce, amoureuse, subtile : Rosewater 2, insurrection, roman youpichou de Tade Thompson. The Expanse, un jeu de rôle tiré de la série de romans éponymes. Cadavre exquis, roman argentin cannibale d’Augustina Bazterrica. Que de nuevo, bolludo ?

« Les couchers de soleil, c’est comme l’imaginaire français, c’est vraiment de la merde », balbutie Raoul A. après sa troisième Corona.


category: On Air
tags:

[…] ravie que la préfecture incite les français à rester chez eux devant Twitter pour les faire militer tranquille sans que ça ne menace jamais rien ni personne, la Salle 101 se rit de l’ultra gauche et s’abonne au magazine Le Point, après toutefois t’avoir parlé de quelques trucs ouf guedins : Orwell, une bande-dessinée de Christin et Verdier. Bienvenue à Sturkeyville, recueil de nouvelles de Bob Leman. On te l’a dit, ouf guedin.

« C’est pratique, le masque, dans les conventions de SF, parce que les lecteurs et les écrivains ont quand même de sacrés problèmes d’hygiène », constate Jeanne P.